Créativité, Innovation

ACOA au service de l’innovation #1

En matière d’innovation, toutes vos forces mentales, y compris les plus insoupçonnées, peuvent contribuer à l’apparition de la solution dès lors que vous avez déclenché ce que nous appelons chez HAPPY IDEAS « le point G en matière d’innovation » ou « le désir d’innover« .

Lorsque Mendéléiev imagine sa classification périodique des éléments, il veut la présenter sous forme d’un tableau. Après de longs efforts intellectuels infructueux, il s’endort. Et c’est en rêve qu’il découvre ce qui devait immortaliser son nom. Il en témoigna ainsi : « Dans mon rêve, j’ai vu un tableau ou les éléments étaient répartis juste comme il fallait qu’il le soient. Je m’éveille, je le note sur un bout de papier. Plus tard, je n’ai eu à y reporter qu’une seule correction ».

Henri Poincaré, aux prises avec une équation qu’il n’arrive pas à intégrer, la met de côté et va se coucher. Juste avant le levé du soleil, il se voit en rêve, dans l’amphithéâtre ou il a l’habitude de donner ses cours, en train d’intégrer l’équation en question au tableau noir, devant les étudiants. Brusquement réveillé, il s’empresse de noter la solution obtenue en rêve. C’était la bonne !

Friedrich August Kekulé, le célèbre chimiste allemand découvre la formule développée du benzène à l’occasion d’un songe dans un état d’hypnose naturelle, entre la veille et le sommeil, alors qu’il y travaille depuis des semaines. Cette découverte fondamentale est à l’origine du développement de la chimie des molécules aromatiques. Le mathématicien Gauss a put, lui aussi, résoudre un problème mathématique au moyen du rêve alors qu’il butait depuis 19 ans sur sa résolution.

Il n’est heureusement pas toujours nécessaire d’attendre 19 ans pour aller vers la solution. En effet, d’autres découvreurs célèbres ont su, eux même, déclencher ces états d’activation de concentration et de créativité par orientation de l’attention dits ACOA. Ils étaient ainsi capable d’accéder à ces états naturels à volonté pour innover :

Albert Einstein faisait ce qu’il appelait des « expériences de pensée ». Ces expériences en imagination lui ont permis de produire une série d’équations qui allait aboutir à la théorie de la relativité.

Nikola Tesla témoignait de sa capacité à entrer dans un état amplifié de conscience qui le projetait dans un monde étrange qu’il pouvait voir, entendre et même goûter. Ses plus importantes découvertes et inventions telles que le moteur à induction à courant alternatif, les radiocommunications, le radar, les robots télécommandés, etc. lui vinrent de ces états amplifiés de conscience.

Léonard de Vinci, Isaac Newton, Elias Howe, etc. ont innové au moyen des états amplifiés de conscience.

Les formidables progrès de la science nous permettent aujourd’hui de comprendre les mécanismes donnant accès à ces états d’hyper-créativité et surtout de pouvoir les déclencher à volonté en sécurité dans le respect et l’intégrité de chacun. En savoir +
Copyrights : Albéric de Solère – 2014